Hier soir, ? la sortie d'un restaurant, je me suis retrouv? ? faire le "badaud" sur HuaiHai Road o? d?filait un cort?ge clamant sa haine envers le Japon. La manifestation ?tait tr?s fortement encadr?e, tout comme le centre ville entier d'ailleurs, quasiment en ?tat de si?ge depuis le d?but de la journ?e.

Il n'est pas ?vident de comprendre cette haine profonde qui anime toujours le peuple chinois plus d'un demi-si?cle apr?s le r?glement du dernier conflit sino-japonais. Le deuil de la guerre n'a visiblement jamais ?t? fait.

Deux conflits majeurs ont oppos? ces deux pays, le premier en 1894-1895 et le deuxi?me entre 1937 et 1945.

Les manifestations des derniers jours sont dues ? la publication par le Japon d'un manuel scolaire d'Histoire qualifi? de r?visionniste, tant il minimise les horreurs des crimes de guerre commis par l'arm?e Japonaise.

Le peuple chinois a vigoureusement manifest? son m?contentement en caillaissant les repr?sentations diplomatiques japonaises pr?sentes en Chine et m?me les restaurants japonais !

Les Japonais, irrit?s de ces d?bordements, ont alors pris la libert? de relancer l'exploration de champs p?trolif?res, que se chamaillent les 2 pays, en Mer de Chine sans avertir P?kin.

Et en Chine, ces derni?res heures, personne ne se calme, surtout ? l'approche de la visite ? P?kin du ministre des Affaires Etrang?res japonais ce dimanche 17 avril. Ce regain de tension est aussi l'occasion de rappeler que la Chine s'oppose formellement ? l'obtention par le Japond'un si?ge permanent au Conseil de S?curit? de l'ONU.

C'est encore l? l'illustration d'un paradoxe ? la chinoise. L'?ternelle r?signation du chinois est mise de c?t? et fait place ? des d?monstrations d'agressivit? inhabituelles.