Mercredi soir, nouveau cours de chinois. La deuxi?me le?on fut aussi difficile que la premi?re. Tout s'encha?ne sur un rythme tr?s ?lev?. Et pour chaque nouveau mot chinois, il faut apprendre :
- sa signification
- m?moriser son pictogramme
- m?moriser l'ordre dans lequel il faut tracer les diff?rents traits constituant le pictogramme
- apprendre ? ?crire ce pictogramme en pinyin (en caract?res latins) - apprendre ? prononcer ce mot en chinois (et la prononciation n'est pas du tout intuitive, c'est tr?s ?loign? du son que l'on peut ?mettre si on s'en tient ? lire naturellement le mot en pinyin)
- ?ventuellement la traduction du pictogramme en phon?tique pour ?tre capable de bien reprononcer le mot si la m?moire auditive fait d?faut

Pas simple tout ?a. Je ne vais pas vous parler des fameux 4 diff?rents tons qui existent pour chaque mot et qui ne veulent ?videmment pas du tout dire la m?me chose. Mais alors vraiment pas du tout.

Je ne me laisse pas d?j? d?courag?. Comme je le disais hier, la philosophie est la suivante : step by step, word after word, day after day.

Au chapitre enseignement philosophique, ce fut un peu plus calme, j'ai moins ?t? gratifi? de digressions lors de ce deuxi?me cours. Seul phrase ? rapporter :
"Practice leads to perfection."

En esp?rant ? ne pas avoir ? m'exclamer prochainement sur le m?me th?me :
"Different day, same shit !"