Soir?e vendredi 24 juin :

Il y a une tripot?e de petits restaurants sympas, et chers rapport?s au niveau de vie moyen, mais avant tout sympas. Il est possible de manger du boeuf anglais, de la cuisine indienne, de la gastronomie fran?aise bien s?r, des tapas espagnoles, j'en passe et des meilleures... Notre d?volu s'est jet? sur un restaurant nomm? "La comida" o? un petit assortiment de tapas command? en espagnol dans le texte (?a fait plaisir) aupr?s du tenancier de l'?tablissement. C'?tait ma foi un d?ner bien agr?able ? 9000 kilom?tres de l'Hispanie ador?e.

Puis la d?cision ?tait prise d'aller se fondre dans la masse d'occidentaux se regroupant dans les bars de Lan Kwai Fong. Ambiance survolt?e comme promis, du monde partout, la population nocturne d?borde et voici la rue envahit comme chaque fin de semaine vraisemblablement. Un quartier sympathique, et une ambiance de f?te quasi-espagnole, d?cid?ment apr?s le restaurant qui l'?tait d?j?, des gens partout dans la rue et une chaleur accablante. Apr?s quelques instants pass?es ? go?ter ? cet environnement, je songeais ? aller me coucher.



Samedi 24 juin :

Cette journ?e du samedi devait me permettre de d?couvrir Hong Kong c?t? nature, c?t? plage. Ce fut un carton plein.
D?collage laborieux mais en accord avec une politique week-end de circonstance. Une r?flexion coll?giale au sein du team nous permis de d?signer le Victoria Peak comme premier objectif de la journ?e. Culminant ? 554 m?tres au-dessus de la ville, il doit permettre d'offrir aux valeureux touristes une vision "carte postale" de la Cit? et de sa baie. Le travail est heureusement pr?-m?ch? par un tramway - funiculaire - d?posant le touriste ? 396 m?tres. La mont?e en funiculaire est impressionnante tellement la pente est raide. Mais alors arriv? au camp de base num?ro 1, qu'est ce qu'on voit ? Et bien on voit ?a.



Apr?s une phase contemplative "over bay area", il ?tait temps de s'attaquer au chemin circulaire, au tour du Peak en question, la v?g?tation ? cet endroit est tropicale, l'humidit? dans l'air ? son paroxisme. En contournant le peak, je d?couvrais la partie sud de l'?le. De loin ?a n'a pas l'air mal, belle plages et versants de montagnes tous verts, style for?t vierge. Et puis tout ? coup sur le bord du chemin bien balis? (goudronn?), nous d?couvrions un sentier (simplement dall? lui) dissimul? et grimpant vers les hauteurs. Personne n'avait l'air de s'y aventurer. Sans r?fl?chir, nous nous engagions sur cet ?troit passage ne faisant aucun cadeau ? ses visiteurs (l'ascension ?tait s?v?re), peut-?tre allions nous au devant des ennuis mais qu'importe la tentation ?tait trop grande... Au bout du chemin, un panneau : "Governor's Walk". Quelques pas de plus et une terrasse panoramique, 6-8 brid?s qui tra?nent par l?. Une mercedes classe A g?r?e sur un parking. Une antenne de radiot?l?communications. 2 distributeurs d'eau. Mince... nous qui pensions avoir ?t? sacr?ment t?m?raires sur ce coup l?... nous voil? rejoint par la civilisation. Un d?tail qui a toutefois son importance : la terrasse panoramique ne servait ? rien puisqu'elle ?tait noy?e, et nous aussi du coup, dans les nuages. Et dire que j'ai perdu 15 litres d'eau ? grimper pour arriver l?. Qu'importe, l'accomplissement par l'effort physique fait aussi partie des victoires. On ne peut pas toujours tout r?fl?chir.

En redescendant de la montagne, la vue se f?t de nouveau claire. Le long de la route qui redescend de Victoria Peak s'alignent les r?sidences de luxe les plus laides du monde, les murs ext?rieurs sont tous carrel?s. Les loyers sont sans doute parmi les plus ?lev?s de l'?le, la vue sur la baie n'?tant pas entrav?e par d'autres r?sidences. Le tramway ram?ne les touristes vers le centre. Nous descendons vers Queen's Road, en passant devant la cath?drale am?ricaine de Saint John. Pit stop au McDo ? l'extr?mit? Ouest de Queen's Road : roll wrap de boeuf cor?en. L'amour du risque nous poursuit. Apr?s tant d'efforts, cap sur la plage ! Un d?tour par l'appartement, via l'escalator le plus long du monde, pour choper les maillots de bain et nous voici sur un ferry pour Lamma Island. Le soleil n'est heureusement plus aussi agressif qu'en d?but d'apr?s midi et cette petite s?ance baignade sur la fin de l'apr?s-midi s'annonce plut?t bien.



Environ 45 minutes de bateau plus tard, le port de Lamma Island se d?voile et me laisse une impression de port mi-portugais mi-grec. Une chose est certaine, ici la vie s'?coule ? la roots, bien loin de l'agitation de Central. La plage se trouve de l'autre c?t? de l'?le, la travers?e ? pied du village et de la nature me permet de voir qu'?norm?ment d'occidentaux ont choisi de vivre l? en famille ? la cool. ?a a l'air d'?tre sacrement sympa comme ambiance. Il y a tout ce qu'il faut pour vivre, sup?rettes, ?picerie, droguerie, banque, restos, maisons, jardins, v?los, plages, etc. Enfin ?a a l'air jouable quoi.



L'eau ?tait ? une temp?rature tr?s acceptable, moi qui ne suis pas habituellement grand fan de baignade, j'y suis rest? au moins 1 heure ? nager entre les bou?es de la zone des 300, en vigueur ici aussi. Puis la nuit tombait, le ma?tre-nageur sauveteur rentrait chez lui, je fus donc contraint d'arr?ter l? ma s?ance annuelle de sport intensif. Allez ? bient?t l'oc?an, et sous les tropiques de pr?f?rence, ?a ne g?te rien. Les bateaux assurent la liaison Lamma-Central toutes les demi-heures, un dernier Coca sur le port et zou, retour sur le coup de 22 heures en pleine ville pour une nouvelle soir?e.



To be continued...