Bon. Hier, il m'?tait arriv? une petite m?saventure comme il en arrive dans les villes sales. Devant le caract?re exceptionnel de l'?pisode, j'avais renonc? ? en faire un sujet de post. Mais ce soir il m'en est arriv? une autre dans le m?me genre, la coupe est pleine. Il faut que je parle.

Que m'est-il donc arriv? ? 2 reprises en l'espace de 24 heures ? Attention, je vais le dire vite, parce qu'on ne va pas en faire tout un plat, mais c'est quand m?me important que je vous fasse part de mon d?sarroi. Hier soir, j'ai march? dans une crotte de chien (du pied droit). Ce soir, sur le trottoir ? 20 m?tres de la porte de chez moi, j'ai march? sur une serviette hygi?nique (avec le m?me pied droit qu'hier). C'est d?gueulasse.

Que les chiens fassent leurs besoins dans les rues, en dehors des bacs ? sable pr?vus ? cet effet, ?a peut s'envisager. Que leurs ma?tres ne daignent pas ramasser les d?jections de leurs petits copains canins, ?a se con?oit d?j? un peu plus mal. Mais que je commence ? retrouver des serviettes hygi?niques sur mon trottoir, alors qu'aucune poubelle d?chir?e ne se trouve aux alentours, ?a j'ai du mal ? le comprendre.

Des choses pas bien ragoutantes, en Chine il y en avait. Mais ? l'?tranger, on a d'une part un seuil de tol?rance beaucoup plus ?lev? qu'? l'accoutum?e, et d'autre part, ?a fait exotique. Et puis on ne peut pas dire qu'? Paris les gens ne sont pas sensibilis?s ? la cause environnementale, la mairie lance r?guli?rement de bonnes campagnes d'affichage. Je dis donc qu'il semble que sur la base de mes derni?res 24 heures, la r?putation de compl?te impropret? de la ville soit parfaitement fond?e.