Une nouvelle rubrique na?t. "Touchbase", qui veut ? peu pr?s dire "Faire le point bri?vement" en anglais, a pour but de relever les sujets en vogue alimentant les conversations de tous les jours.

- Les rejets de CO2 dans l'atmosph?re : le respect du protocole de Kyoto, proposant un calendrier de r?duction des ?missions des gaz ? effet de serre consid?r?s comme la principale cause du r?chauffement climatique des cinquante derni?res ann?es, semblait jusqu'? pr?sent reposer sur les ?paules des grands groupes industriels des pays d?velopp?s. Aujourd'hui, c'est ? la population civile que les messages sont adress?s. Le sauvetage de la plan?te ne se fera pas sans la participation de chaque citoyen. En t?moignent le lancement du "Pacte Ecologique 2007" de Nicolas Hulot ? l'occasion de l'approche de la campagne pr?sidentielle en France. La campagne "Il n'y a pas de petits gestes quand on est 60 millions ? les faire" du Minist?re de l'Ecologie et du D?veloppement Durable effectue ?galement un travail didactique aupr?s de la population. Le film "Une v?rite qui d?range" d'Al Gore et le relais d'information "m?dia terre" (syst?me d'information mondial francophone pour le d?veloppement durable) sont n?cessaires pour sensibiliser le grand public aux questions environnementales. Des associations militantes, telles "Eden Energy" ou "Helio International" entre autres (merci ? Olivier pour me les avoir faites d?couvrir), apportent au d?bat des analyses, des pistes de r?flexion ou solution, en plus de leur mission ayant pour objet de promouvoir le d?veloppement durable. Des initiatives innovantes comme "Climat Mundi" ou "TerraPass" proposent ? chacun de calculer les ?missions en CO2 dont il est responsable (au travers des d?placements en voiture ou en avion, du chauffage domestique, de l'?lectricit? consomm?e ? la maison, etc). Les ?missions de CO2 (exprim?es en tonnes) sont alors traduites en Euros, et chaque particulier peut compenser la pollution dont il est ? l'origine en versant la somme calcul?e. L'argent ainsi r?colt? est redistribu? ? des projets oeuvrant pour la r?duction des ?missions des gaz ? effet de serre. D'autres initiatives proposent, sur le m?me registre, de calculer vos droits ? polluer et d'employer vos dons ? la reforestation sens?e aider au recyclage du carbone. Signalons enfin l'?co-comparateur lanc? par la SNCF qui met en concurrence trois moyens de transport (voiture, train et avion) pour le voyage que vous souhaitez faire. Le site vous indiquera le moyen de transport le moins polluant (en se basant toujours sur les ?missions de gaz ? effet de serre) pour votre trajet.

- Gender debate : faut-il autoriser un humain ? changer de genre sur son ?tat civil (masculin et f?minin sont les deux genres humains couramment admis) au cours de sa vie ? Les registres marquent chaque individu ? la naissance d'une mention ? priori non discutable ? la rubirque "Sex". C'est "Male" or "Female". Oui mais. Cette classification n'est-elle pas un barrage, voire un fardeau, pour tous ces hommes ? la sensibilit? f?minine, pour toutes ces femmes au temp?rament viril, pour tous les transsexuels et travestis ? C'est ce ? quoi r?fl?chit tr?s s?rieusement la ville de New York. Le Comit? de Sant? de la ville semble tout ? fait disposer ? laisser les citoyens, mal dans leur genre naturel, en changer aux yeux de l'?tat civil. Et pour cela, point besoin d'op?rations de chirurgie esth?tique co?teuses, il faudra prouver ? un m?decin et ? un psychiatre qu'on a chang? de nom et que l'on vit depuis plus de deux ans selon les moeurs courantes du genre adopt?. Avec l'accord du corps m?dical, il sera possible d'aller changer de sexe ? la mairie, administrativement parlant. Le changement est permanent. La "Metropolitan Transportation Authority" fait aussi un pas dans ce sens en acceptant depuis le mois dernier que chaque personne d?finisse en son ?me et conscience le genre auquel il appartient lorsqu'il s'agit de d?cider d'utiliser les toilettes hommes ou les toilettes femmes. A noter que ce probl?me n'est pas simplement un ?ni?me original d?lire made in US, puisque la Tha?lande se trouve devoir mener la m?me r?flexion au sujet de ses "kathoey" (transsexuels). Quel reconnaissance apport?e ? ces personnes se revendiquant du "3?me sexe" ? Voil? la question pos?e aux autorit?s Tha?s.

- L'immobilier : l'accession ? la propri?t? est de plus en plus probl?matique pour les jeunes actifs tant les prix sont ?lev?s dans les grandes villes. Outre-Manche, les banques anglaises accordent des pr?ts sur des dur?es allant jusqu'? 57 ans. En France, ? la fin des ann?es 90, un foyer d?pensait environ 20% de ses revenus pour se loger, en 2006 cette proportion est mont?e ? 29%. Le march? "augmente de moins en moins vite" nous dit-on, et apr?s quelques ann?es de hausse ? 2 chiffres dans les arrondissements parisiens, il y a un espoir que les prix augmentent de moins de 10% en 2007. A Paris encore, il y a peu de temps, il fallait un mois pour trouver acqu?reur face ? un appartement mis en vente. Sur le dernier semestre 2006, il en faut deux. Un 100 m?tres carr?s de louerait en moyenne 2100 euros/mois dans la capitale alors que le salaire m?dian fran?ais ne s'?l?ve qu'? 1800 euros/mois. Les prix se sont tellement envol?s que la demande s'essouffle et l'offre est contrainte de s'adapter. Pour apporter quelques solutions ? cette pr?occupation, Jean-Louis Borloo avait cr?? le pavillon ? 100000 euros, nous connaissions ?galement les pr?ts ? taux z?ro. La mairie de Plo?rmel va plus loin en proposant un pavillon ? 50000 euros. Des remboursements mensuels de 350 ? 400 euros sur une quinzaine ou une vingtaine d'ann?es permettront ? ses occupant d'en devenir propri?taires. Vingt maisons seront construites d'ici la fin de l'ann?e dans cette commune du Morbihan et seront destin?es aux foyers modestes attestant d'accroches professionnelle ou familiale durables dans la r?gion. Et pour terminer, j'ai m?me remarqu? que des logements sociaux sont en construction rue de la Ga?t? !

- Les grosses boites fran?aises : elles cr?ent davantage d'emplois ? l'?tranger que sur le sol europ?en. Airbus, entreprise europ?enne, montera prochainement une usine d'assemblage d'avions mono-couloir en Chine. Dans le m?me temps, en Europe, l'entreprise annonce un plan de rationalisation industriel qui am?nera l'avionneur ? se s?parer de 80% de ses fournisseurs actuels, ? ne pas reconduire quelques milliers d'int?rimaires en Allemagne, ? envisager la cession de certains sites. Un mal n?cessaire pour ce groupe europ?en affrontant une crise de croissance 6 ans apr?s sa cr?ation. Renault renforce sa pr?sence en Inde en signant une alliance, avec le constructeur Mahindra, conduisant au montage d'une usine de production de Logan sur le sol indien. Le groupe automobile fran?ais, r?alisera de fa?on synchrone, des r?ductions d'effectifs sur les sites de production espagnols de Valladolid et de Palencia. Dans le secteur des services, Cap Gemini fait l'acquisition de l'entreprise Kanbay sp?cialis?e dans le domaine du conseil informatique bancaire. Cap disposera, en fin d'ann?e 2006, de 12000 ing?nieurs informaticiens Indiens. La direction de Cap Gemini indique que l'Inde sera le premier pays du groupe en termes d'effectifs ? l'horizon 2008. Un consultant informatique indien co?te ? l'entreprise 25 US Dollars de l'heure, alors qu'on ing?nieur informatique am?ricain co?te entre 140 et 200 US Dollars de l'heure. En Chine, Areva T&D ouvre deux nouveaux sites de production ? Xiamen, un sous la forme de joint-venture avec partenaire chinois et l'autre qui reste la propri?t? exclusive d'Areva. Ainsi nous pouvons constater que les entreprises europ?ennes sont tr?s dynamiques sur les march?s ?mergents. A la suite de l'attribution, par la SNCF, du march? de remplacement du Transilien ? Bombardier (groupe canadien), plut?t qu'? Alstom (groupe fran?ais), beaucoup d?non?aient un manque manifeste de patriotisme ?conomique. Que ces personnes outr?es se rassurent, les groupes ?trangers peuvent aussi ?tre tent?s de cr?er des emplois ? l'?tranger et notamment en France (Bombardier n'a-t-il pas annonc? que 80% des Transiliens command?s seraient assembl?s en France ?), et qu'elles n'oublient pas que les grands comptes fran?ais n'ont pas vraiment des caract?res d'enfants de choeur sur les march?s en pleine croissance. Et puis en France, on peut aussi compter sur le d?part en retraite de la g?n?ration du baby-boom pour raviver la flamme du march? de l'emploi.