Ce soir, j'eus la chance de prendre une rame de m?tro, sur la ligne 13 entre Saint-Lazare et Montparnasse, pilot?e par un conducteur se sentant investi d'une mission d'?ducation civique aupr?s de ses passagers.


A chaque station o? il y avait affluence sur le quai, le conducteur s'emparait de son micro et ?duquait sans rel?che les nouveaux entrants aux m?thodes en vigueur dans sa rame. Ceci donnait ? peu pr?s le message suivant :
Bonsoir, ce message s'adresse ? toutes les personnes sur le quai, veuillez ?tre sympa avec les personnes qui veulent descendre avec le sourire s'il vous pla?t, en vous ?cartant derri?re les bandes jaunes sur le c?t? des portes. Je ne vais pas fermer les portes imm?diatement, vous avez le temps de monter dans la rame, y'a pas de soucis, merci.
Un discours plut?t original ? l'heure de pointe, qui tranche nettement avec le caract?re habituel blas? des conducteurs. J'ai enregistr? le dernier message du chauffeur, juste avant de descendre. Vous pouvez l'?couter en suivant ce lien.

Une dame s'est m?me tap?e l'affiche ? une station en ayant droit ? un message personnalis?. Le chauffeur venait de fermer les portes un peu pr?cipitamment sur les talons de cette femme, ce qui valut ? toute la rame d'entendre le message suivant :
Pardonnez moi Madame, je n'ai pas voulu vous fermer les portes dessus hein. Simplement je ne vous ai pas vu arriver, cela arrive parfois, les gens sont habill?s de couleur sombre et on ne voit pas tr?s bien jusqu'au bout du quai. Enfin je vous prie de m'excuser. Merci.
J'ai trouv? ce voyage r?volutionnaire ! Pla?ons, comme ce conducteur de rame, encore un peu d'espoir en l'homo-urbanus. Son ?ducation est perfectible et il l'accepte volontiers. Don't loose da faith.