Antoine Online

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 5 mars 2007

Un fran?ais dans la ville

R?chapp? de l'univers hostile de la vieille industrie croulante visit?e plus t?t dans la journ?e, j'arrivais vers 20 heures ? Shanghai. Premi?re ?tape : aller de la gare routi?re ? la gare ferroviaire qui ne se trouve pas hyper loin du modeste habitat du p?re Guillaume. Je pris un taxi pour faire ce trajet et d?j? j'eus envie d'insulter son gros con de chauffeur. Je me suis fait engueuler car je n'ai pas su pr?ciser ? cet ?tre grossier si je voulais aller ? la gare du Sud ou la gare de l'Est. C'?taient les deux seuls choix qu'il me laissait. Et moi la gare, je la situais pas mal au Nord de la ville en fait, alors je restais un peu perplexe. Il fallait dire Est en l'occurrence. Logique locale. J'adore, c'est un vrai plaisir.

Depuis la grande esplanade, je contactais Guillaume pour un t?l?guidage jusqu'? chez lui. Et sans me perdre, j'arrivais dans son 110 m?tres carr?s meubl?, salon, cuisine, 2 chambres, 2 salles de bains, v?randa, 14?me ?tage, 550 euros/mois? un r?f?rentiel qui tranche avec les normes parisiennes.

Pour se mettre dans le bain de la m?galopole ? la mode : champagne ! Au Cloud 9, au sommet de la JinMao Tower. Le plafond nuageux ?tant relativement bas ce soir l?, nous ?tions perdus dans les nuages. Atmosph?re cotonneuse donc, quelques am?ricains r?sidant au Grand Hyatt par ci par l?, un vendeur de fleurs, un magicien, pl?thore de serveurs... Lorsque nous redescendions, il pleuvait dru sur la ville. On d?cidait de repartir sur Tongren Lu, pour voir comment ont ?volu? les choses depuis la derni?re soir?e l?-bas en Octobre 2005 avec Eric et Julio. Plus tard dans la nuit, nous montions nous restaurer au Taco Popo situ? au 2?me ?tage au-dessus du Judy's Too. Pizzas et Coca avant d'aller se coucher, des valeurs s?res.

Samedi matin, r?veil vers neuf heures. Bullage jusqu'? onze. Puis nous part?mes ? pied en direction du Carrefour. En chemin, pit stop au McDalle, il s'agit (toujours) de se pr?server de la nourriture chinoise lorsque l'occasion se pr?sente ? vous ! Courses chez Carrefour o? nous avons longuement admir? les rayons "imported products". Sur le chemin du retour, nous faisions un crochet par la boutique de M?m? pour acheter quelques DVD. Neuf DVD pour 6 euros 50, c'est cool. (A la poursuite d'Octobre Rouge, The Host, Flight 93, The Holiday, The Queen, A Good Year, Rocky Balboa, Les chinois ? Paris et Babel).

Lorsque 18 heures sonnaient, nous repartions sur Jinjiang Lu au Citizen Caf? & Bar. Une super adresse pour d?guster un filet mignon et son risotto aux champignons accompagn? d'un verre de Merlot californien ! En sortant de l?, nous faisions route vers Ruijin Er Lu pour tester le Face. Tr?s bon ?tablissement, ambiance agr?able, rien ? dire si ce n'est "Retournons-y!". Il ?tait ? peine minuit lorsque nous d?cidions de rentrer. Voil? une soir?e rondement men?e. Dernier activit? de la journ?e avant de me coucher : regarder par la fen?tre du 14?me ?tage les feux d'artifice qui cr?pitent un peu partout au loin sur la ville, sur fond de barres d'immeubles dont le coin des toits clignotent en rouge pour se signaler aux avions.

El mana?a por la mana?a, r?veil ? midi. D?jeuner dans une cha?ne de restos japonais dont j'ai oubli? le nom. Tr?s tr?s bon, d?cid?ment... ? chaque fois que nous prenons la peine d'?viter la nourriture locale, c'est une r?ussite ! ;-) Apr?s cela, passage ? la gare routi?re pour m'acheter un ticket de bus pour le Jiangsu. S'en suivait une ballade dans un quartier bien pourri jusqu'? retourner au pied de la r?sidence de Guillaume. De l?, il nous suffisait de traverser la rue et de d?ambuler dans un amas de vieux entrep?ts le long de Suzhou Creek. Les artistes Shanghaiens ont pris possession des lieux et ont install? leurs galeries d'art partout. On voit de tout : peintres, sculpteurs (de m?taux, sur pierre, sur bois), cr?ateurs de mode, photographes, etc. Excellente d?couverte. Un exemple de galerie visit?e. Liu Fei et Xiong Xin cr?ent des oeuvres sympas je trouve. Apr?s cette ultime activit? int?ressante du week-end, je repartais prendre le car me conduisant vers cinq jours de travail avant le retour ? la maison en fin de semaine.

Zola spirit

Il fallait que ?a arrive. Il y avait trois fournisseurs ? visiter. Les deux premiers ?taient plut?t bons. Des usines propres, des proc?dures en place, des ouvriers/?res minutieux/ses, des patrons souriants. Et patatra? vendredi arriva le vilain petit canard. Install? dans la banlieue de Yangzhou, fief de Jiang Zhemin, le mec a mont? son business dans un assemblage improbable d'entrep?ts, d'arri?res-cours et d'immeubles. C'est moche, ?a frise la ruine, ?a fait du bruit, c'est sale, ?a pue le m?tal chaud, ce n'est tout simplement qu'un ?ni?me repr?sentant de la Germinal connection. J'en avais d?j? parl? l?.