Connaissez-vous le crime en col blanc?? On pense de suite au d?lit de nature financi?re, d?tournement de fonds, abus de biens sociaux, etc. Ces mots sont un peu forts pour qualifier l?histoire que je m?appr?te ? vous rapporter. Il s?agit d?une simple petite escroquerie de bas niveau. L?auteur du larcin, appelons-le Monsieur Z, enfile son costume et noue sa cravate chaque matin. Monsieur Z fit ses classes de barbouze hors de nos fronti?res, dans un endroit d?sertique (?a forge le caract?re). A son retour en m?tropole, il r?ussit ? int?grer un de ces bo?tes sans foi ni loi qui parviennent ? s?adosser aux grands comptes publics de la Nation afin de leur vendre des prestations quasi-fictives pour des montants d?passant l?entendement de la m?nag?re de moins de 50 ans.

Quand on fait partie de cette ??p?gre??, on vit sainement. Monsieur Z se l?ve avec le soleil? enfin je veux dire qu?il se l?ve sans radio-r?veil. Chaque jour de la semaine, il boit du jus d'orange coup? au jus de pamplemousse et se rend au boulot lorsque son organisme lui envoie le signal ready. Surtout pas avant. Les journ?es d?marrent ainsi sur les chapeaux de roues, g?n?ralement entre 10 et 11 heures. Son ??clan?? l?a plac? pour une longue dur?e dans les services d?une administration fonctionnarisante, Monsieur Z sait qu?il a tout int?r?t ? se faire oublier en s?enfermant dans un bureau. De sa planque, il pourra continuer ses recherches sans g?ner qui que ce soit, et plus important encore?: sans qu?on le d?range. Les recherches du mois d?Avril portaient sur le Patator (un canon ? pomme de terre). Monsieur Z a cherch? des jours durant, les plans, les avantages et les inconv?nients de chacun des mod?les d?nich?s sur la Toile, jusqu?? tomber sur la Rolls de la discipline?: le Patator pneumatique.

Une vingtaine de jours d?astreinte s??coul?rent sur cette base de 3 heures de dur labeur quotidien (de 11 heures ? 16 heures avec 2h de pause d?jeuner) et puis un jour forc?ment? le t?l?phone sonna.

Monsieur Z?: ??Oui allo??
Monsieur Vito (c?est le chef du clan qui parle avec un fort accent sicilien)?: Bonjour mon petit? comment ?a va??
Monsieur Z?: ?a se passe plut?t bien Monsieur Vito. Nous avons les choses bien en main.
Monsieur Vito?: Bene? bene? alors tu sais ce qu?il te reste ? faire avant demain soir n?est-ce pas??
Monsieur Z?: Oui Monsieur Vito, bien s?r que je le sais. Nous sommes le 20, je vous apporte le magot avant demain soir sans faute.
Monsieur Vito?: Bene? bene? je sais que je peux compter sur toi. Tu sais que je d?teste attendre n?est-ce-pas??
Monsieur Z?: Oh oui je le sais Monsieur Vito. Je ne vous ferai pas attendre, vous avez ma parole.
Monsieur Vito?: Bene? bene? alors embrasse ton ?pouse pour moi veux-tu?? Sa grossesse se passe bien?j?esp?re?? Tu en as de la chance d?avoir un ange ? tes c?t?s tu sais?
Monsieur Z?: Oh oui Monsieur Vito, je le sais, je suis tr?s heureux. Tout se passe tr?s bien. Je l?embrasserai pour vous.
Monsieur Vito?: Bene? bene? je suis toujours heureux de savoir mes petits prot?g?s en bonne sant?. Gageons que cela puisse durer aussi longtemps que possible. Allez ? demain.??

A?e a?e a?e?! 20 jours ont pass??! Monsieur Z, au sein du grand compte public mal g?r?, est certes bien relax? mais voil? que le patron vient r?clamer le fruit des efforts de Monsieur Z. Vite, il faut passer ? l?action et enclencher la seconde. Etape num?ro 1?: trouver un responsable muni d?un carnet de ch?ques dans cette foutue administration de loosers. Une fois le responsable trouv?, lui tenir ? peu pr?s ce langage?(et c?est l? que le costume/cravate est important, c?est un argument d?autorit? venant asseoir une cr?dibilit? vacillante)?:

Monsieur Z?: Bonjour, nous sommes les prestas install?s depuis le d?but du mois dans vos bureaux en bas et nous souhaiterions faire une revue de mission avec vous afin de qualifier notre dernier livrable. (note aux non-avertis?: le ??livrable?? ici ?voqu? est le fruit du travail fourni par les employ?s de l?entreprise de conseil / services. Il peut prendre la forme d?un rapport, d?une pr?sentation PowerPoint, de programmes informatiques, de plannings, de plans d?action... Son acceptation par le client d?clenchera le paiement de la prestation offerte.)

Le responsable?: Quelle mission?? Je n?ai jamais fait appel ? quelque prestataire que ce soit.
Monsieur Z?: Mais si allons, passez un coup de fil ? vos op?rationnels, ils vous confirmeront que nous les avons guid?s pour toutes leurs t?ches relevant de la gestion de projet.
Le responsable?: Tr?s bien, un instant je vous prie, je tente de les contacter? (Le responsable d?croche son t?l?phone et appelle ses chefs de projet pour avoir un retour du travail des consultants barbouzes).

Pendant ce temps l?, Monsieur Z se f?licite de s??tre autant investi dans sa relation avec les chefs de projet autour de la machine ? caf?. Il en est certain, tous le trouvent tr?s sympathique et il peut compter sur leur soutien pour l??valuation qui est en train de se jouer.

Le responsable (raccrochant le t?l?phone)?: Bien, c?est vrai, il semble que les op?rationnels soient contents d?avoir collabor? avec vous. Ils ont appris de bonnes m?thodes de gestion en votre pr?sence.
Monsieur Z?: Ah bah c'est-?-dire que c?est mon m?tier? c?est bien normal.
Le responsable?: Ceci ?tant, j?aurai besoin que vous me fournissiez un support, histoire que je garde une trace du travail des quelques semaines pass?es chez nous.
Monsieur Z?: (gloups?) Euh oui, bien s?r. Vous l?aurez sur votre bureau avant ce soir.

Il est 14 heures ? la montre de Monsieur Z? pas question de partir apr?s 16h, ce serait trahir un principe majeur. Ce qui laisse 2 heures ? Monsieur Z pour fabriquer de toutes pi?ces le support synth?tique r?clam? par le responsable de la mission chez le client. De son exp?rience dans le d?sert, Monsieur Z a ramen? une incontestable ma?trise d?Excel et de PowerPoint. C?est d?cid?, il officiera donc sous PowerPoint. Et voil? que Monsieur Z vide ce qu?il a dans le cerveau sur 23 slides en deux heures top chrono. Beaucoup de texte, pour passer l?envie au responsable de plonger dans le d?tail. Quelques graphiques bidons, pour pouvoir pr?tendre ? une vision analytique. Et une mise en page irr?prochable pour donner ? l?ensemble le c?t? synth?tique. Ajout? ? cela quelques animations pour pouvoir dire que vous ?tes all?s jusqu?? prendre le temps de travailler sur la finition. C?est l??quivalent de la couche de ??polish?? que l?on appliquerait sur une voiture qui sort du Lav-O-Matic, oui, c?est vicieux et fort habile. Les plus professionnels iront jusqu?? modifier la date de cr?ation du document dans les propri?t?s du fichier.

Retour dans le bureau du responsable qui d?un ?il ?vasif ouvre le fichier, balaye ce qui est ?crit dans les grandes lignes? ?a a bonne gueule, on dirait bien que ce qui est ?crit ressemble ? quelque chose d?intelligent, en tout cas Monsieur Z parle de choses auxquels le responsable n?aurait pas forc?ment pens?? Verdict?: c?est gagn?. Monsieur Z re?oit l?assurance que son ch?que de 25000 euros lui sera sign? et d?livr? dans les plus brefs d?lais. Voil? de quoi faire plaisir ? Monsieur Vito.

En r?sum?, 23 slides pondus en 2 heures pour 25000 euros? ?a fait un peu plus de 1000 euros le slide? ou un peu plus de 200 euros la minute de travail effectif. Scandaleux d?tes-vous?? Mais non allons?! C?est toujours comme ?a que cela se passe. Souvenez-vous vos devoirs sur table au lyc?e?? N??tait-ce pas dans les toutes derni?res minutes que vous parveniez ? arracher de haute lutte 5 points suppl?mentaires pour votre notre finale en vous lan?ant dans la r?solution d?un exercice ? 4 minutes de la fin du devoir?? Pour un devoir de 2 heures?: Monsieur Z relisait sa copie au bout d?une heure et se disait ??bon, jusque l? j?en ai fait pour 4 points, c?est le moment d?envoyer le grand braquet.?? A la fin de la demi-heure suivante, Monsieur Z parcourait ? nouveau sa copie pour se rendre compte qu?il devait en avoir pour 10 points dans sa besace grand maximum. Et lors des 30 derni?res minutes, il l?chait tout. Le stylo griffait la feuille rageusement et essayait d?engranger le plus grand nombre de points parmi les 10 encore ? glaner.

En milieu professionnel, c?est la m?me chose et ?a, Monsieur Z l?a mieux compris que quiconque. Rien ne sert de se pencher sur une t?che sans l?avoir m?rie. Se lancer dans une r?solution de probl?me sans en avoir conceptualis? clairement le cheminement revient ? perdre son temps. Avoir les id?es claires avant de se mettre au travail est indispensable?! Les consultants barbouzes ont encore gagn? leur pain pour ce mois-ci. Bravo, la petite entreprise de Monsieur Vito est florissante. Et dans tout cela le plus valorisant est de se dire que Monsieur Z a accompli un travail dont sont incapables les mecs de chez Cap. Et ?a c?est une grande victoire, car dans ce petit monde la concurrence est rude. Monsieur Z changera de mission le mois prochain. Quelle sera la prochaine entreprise ? recevoir les conseils ?clair?s de Monsieur Z?? Esp?rons simplement qu?elle sera de statut priv?? cela permettra aux contribuables qui me lisent de dormir sur leurs 2 oreilles.

J?ai eu la chance de pouvoir demander ? Monsieur Z d?o? tirait-il son incroyable ardeur aux t?ches c?r?brales. Il me r?pondait pudiquement?: ??Lorsque le 9 juin 1998, j?ai vu le g?ant Moussa d?filer sous mes fen?tres, j?ai compris certaines choses sur la marche du Monde.?? Chapeau l?artiste??!