Gros dossier: ce samedi midi, avec BenCo, nous d?cidons d'aller d?jeuner au Coffee Parisien situ? rue Princesse. A l'approche du resto, nous remarquons une jolie brune en imper beige sur le trottoir entour?e de deux personnes. Le plus naturellement du monde, je l?che un "Tiens c'est Marie Drucker". Quelques m?tres plus loin, nous prenions la mesure du dossier et je ne pus m'emp?cher de me retourner. Diable, elle nous suivait.

Sans se laisser ratrapper, nous nous engouffrions dans le restaurant. A peine le temps de s'avancer qu'elle ?tait d?j? sur nos talons ! Les cinq minutes les plus longues de la journ?e pour BenCo commen??rent. Au coude ? coude avec elle, il dut attendre que la waitress nous place. Attitude adopt?e : on n'a rien vu, on ne frise m?me pas la panique, ce n'est pas la peine de nous coller comme ?a.


Nous voil? ? pr?sent assis ? une table, elle est rest?e au bar assise sur un tabouret. Quand soudain ! Fran?ois (Baroin) entre en piste ! Chemise blanche, costume d'?t? l?ger assez fonc?, le jeune ex-ministre de l'Int?rieur au teint h?l? franchit le seuil et se rapproche de sa donzelle. Et vas-y que ?a s'enlace sous le regard alerte de la moiti? des clients du restaurant, qui font cependant tous mine, comme nous, de ne rien voir. A cet instant, BenCo m'avoue que tout ?a lui a coup? l'app?tit.

Elle boit une sorte de smoothie, on les voit ? peine ? manger qu'ils en sont d?j? au caf?. Ils passent un moment bien agr?able ensemble et repartent bien avant que je finisse d'avaler mon brownie.


A notre sortie du restaurant, une Porsche Carerra S flambant neuve (il y a encore les plastiques de protection sur les tapis de sol) tr?ne sur la place "Livraisons" face au resto. Vision banale somme toute sauf que... sauf que BenCo remarque quelque chose sur la banquette arri?re. Il semble que ce soit l'imper de Marie. Sur cet imper est pos? une rose. Tout concorde, Fran?ois plein d'assurance depuis qu'il est v?rouill? sur Marie est le premier des lovers et aura offert une rose ? sa douce. Ils sont partis faire un peu de shopping dans le quartier, il faisait chaud, elle aura voulu laisser son imper dans la voiture.

C'en est trop ! Moi je veux bien qu'un ministre sorte avec une journaliste en vogue. C'?tait sympa l'id?e du restylage, abandonner les lunettes et travailler le bronzage, why not ? ?a fait assez glam'. Mais de l? ? le surprendre ? faire son branleur au volant d'une Porsche Carerra S !!!... Le pire dans cet histoire, c'est qu'on cherche ? se retrouver en eux : ils sont jeunes, ils sont actifs, ils sont urbains, ils sont appr?ci?s, ils sont souriants, ils sont beaux, ils sont accessibles. Qui n'aimerait pas voir son reflet en eux ? D?cid?ment, depuis le 6 mai, les hommes politiques rajeunissent et assument un style de vie qui me fait bien marrer.


Quoiqu'il en soit, une question demeure : ?tait-ce r?ellement sa Porsche ? Comme dirait BenCo : "Tu crois quoi au juste ? Tu crois qu'ils roulent en C2 ?" Qu'en pensez-vous ? (Une derni?re chose, si vous avez des connexions au registre des immatriculations, contactez moi s'il vous pla?t, nous pourrions avoir le fin mot de l'histoire...!)

Edit (03/06/07 ? 1h05) : Une Marie D ? midi, c'?tait d?j? beaucoup. On ne devrait jamais d?passer ce quota d'une Marie D par jour. Malheureusement rien ne m'est ?pargn? ! Ce soir, nous sortons avec BenCo de chez Flo, nous nous rendons ? Bir Hakeim pour reprendre la ligne 6 dans des directions oppos?es. Sa rame arrive avant la mienne, je vois des gens descendre en face puis d'autres monter (dont BenCo bien s?r). La rame commence d?j? ? repartir lorsque je tilte que la jolie brune souriante ? la veste blanche qui vient de s'asseoir sur un strapontin n'est autre que Mlle Deladune !!! Deuxi?me Marie D de la journ?e, comme ?a juste pour la route. Une seconde passait et je perdais le contact visuel. Un peu court pour des retrouvailles... (la derni?re remontant au samedi 28 ao?t 2004 !) J'eus ensuite simplement le temps d'apercevoir BenCo, bien conscient de la situation, tordu de rire face ? ma mine estomaqu?e. Ce fut si court que je r?ussis ? me convaincre que peut-?tre j'avais r?v?... jusqu'? ce que BenCo me rappelle de chez lui pour confirmer l'inattendu. Crazy saturday... une Marie D peut en cacher une autre.