327.590 personnes se l?vent et ressentent un petit frisson leur parcourir l??chine, il y a dans l?atmosph?re de cette chambre, rest?e moite apr?s une semaine intense de r?visions, un peu plus de pression qu?un jour classique. Ce matin, plus que tous les autres, il faut le silence. Une seule chose permet de ne pas ressentir trop lourdement ce poids sur la poitrine : la concentration. Stay focused.

Evidemment, on adresse quelques mots ? ses parents pour les rassurer et leur affirmer encore une fois qu?on se sent bel et bien pr?t. Evidemment, on essaye de se montrer serein mais en r?alit?, nous ne sommes d?j? plus que dans l?anti-chambre de l??preuve, seul. Le vide s?installe de soi-m?me. L?excitation gomme la fatigue. Nous sommes dans une bulle ayant pour unique issue la ligne de d?part, l?instant o? il faudra remobiliser toutes ses connaissances et les faire jaillir en quelques minutes sur une feuille de brouillon dans un premier temps, puis de mani?re d?finitive et r?fl?chie sur sa copie.

On a pris le soin de v?rifier trois fois, hier soir avant de se coucher, qu?on avait bien plac? dans son sac : sa convocation, sa carte d?identit?, quelques fiches de synth?se des diff?rents th?mes abord?s dans l?ann?e. La douche de ce matin n?aura pas le pouvoir de vous d?tendre totalement. Et non, car m?me sous la douche, on reste mobilis?. On se concentre pour entretenir ce vide, gage de qui?tude.

On se met en route, vos parents vous demandent une fois encore de v?rifier ? convocation, carte d?identit? ?, c?est bon. On sort de chez soi et on tombe dans le flot habituel de la vie du lundi matin. On se surprend ? regretter un lundi matin du trimestre pr?c?dent. Il y avait peut-?tre deux devoirs surveill?s ce jour-l? de l?ann?e scolaire, la p?riode ?tait sans doute beaucoup plus chiante, mais ce n??tait pas in?dit. La situation se g?rait finalement bien apr?s toutes ces ann?es de lyc?e. C??tait un gros lundi, mais ?a ne restait qu?un lundi de routine. Aujourd?hui, c?est diff?rent, ce lundi l? est unique, tout du moins on l?esp?re fortement.

Pris dans les transports, on prend soin de n?avoir aucun contact avec qui que ce soit. On pr?serve son ?nergie. La bulle est encore ferm?e. On ? stay focused ?. Arrivent les portes du centre d?examen o? l?on croise quelques camarades. On ?change dans la bonne humeur quelques mots, quelques rires. On s?enquiert vite de conna?tre le num?ro de sa salle sur les tableaux o? sont list?s les noms des candidats. H-10 minutes, il faut retrouver le calme. On s?isole ? nouveau pour retrouver sa concentration. On se persuade qu?on est capable de r?aliser une belle performance intellectuelle ce matin. On se dirige vers la salle, on trouve sa place, les surveillants sont l?. Il y a beaucoup d??l?ves inconnus autour de vous, avec un peu de chance vous aurez un camarade de classe assis quelques rangs plus loin. Ce sera la derni?re personne avec qui vous ?changerez un ultime clin d??il dans quelques secondes.

Vous ?tes assis et vous sortez votre convocation, votre carte d?identit?, votre trousse. Une personne passe v?rifier que vous ?tes bien vous-m?me et que vous ?tes bien assis ? la bonne table. Le vide se r?sorbe dans votre esprit, vous ?tes maintenant plus concentr? que jamais. Les th?mes ?tudi?s se replacent dans votre esprit, tous sont accroch?s ? une arborescence d?arguments, de concepts et de r?f?rences, tout va bien. Une personne entre dans la salle et donne aux deux surveillants une liasse de sujets. Ils vous sont distribu?s, pos?s ? l?envers sur le coin de votre table, on vous a somm? de ne pas encore y toucher. Finalement, ces conditions d?examen, vous les connaissiez. Cela ressemble en tous points aux deux bac blancs que vous avez passez cette ann?e. Le rituel ne vous impressionne pas, tout se d?roule comme ? l?entra?nement.

Le surveillant g?n?ral demande si chaque candidat dans la salle a bien re?u un sujet. R?ponse affirmative. A cet instant, vous sentez la tension musculaire qui se rel?che, vous ?tes apais?s. Les secondes s??gr?nent lentement. Le surveillant reprend la parole : ? Mesdemoiselles et Messieurs, il est 8 heures et 1 minute. Vous disposez de 4 heures pour composer, l??preuve prendra donc fin ? midi et 1 minute pr?cis?ment. Vous pouvez commencer. Bon courage. ?. Son assistant s?empare d?une craie et ?crit en tr?s grosses lettres sur le tableau : DEBUT 8H01 / FIN 12H01. Tout en vous emparant de votre sujet, vous songez qu?il est plut?t sympa ce surveillant de vous souhaiter bon courage. Cela r?introduit un peu d?humanit? dans ce processus solennel assez froid.

Si vous passez le bac g?n?ral s?rie Scientifique, vous lisez :

S?rie S
- Le d?sir peut-il se satisfaire de la r?alit? ?
- Que vaut l?opposition du travail manuel et du travail intellectuel ?
- Expliquer un texte de Hume extrait d? ? Enqu?te sur les principes de la morale ? sur le th?me de la Justice.
Mouais? le d?sir et la r?alit?? th?me du travail? ou la Justice. Bon, vous ne savez pas trop quel sujet prendre. Vous griffonnez sur votre brouillon tout ce que vous connaissez de la th?orie de chacun des th?mes propos?s et vous vous accordez 15 minutes pour choisir le sujet que vous traiterez. Une fa?on de proc?der plut?t sage? Bon courage.



Les sujets des s?ries L et ES ?taient :

S?rie L
- Toute prise de conscience est-elle lib?ratrice ?
- Les ?uvres d?art sont-elles des r?alit?s comme des autres ?
- Expliquer un extrait de ? Ethique ? Nicomaque ? d?Aristote sur le th?me de la responsabilit?.
S?rie ES
- Peut-on en finir avec les pr?jug?s ?
- Que gagnons-nous ? travailler ?
- Expliquer un texte de Nietzsche extrait de ? Humain, trop humain ? sur la morale.