Antoine Online

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 22 avril 2008

Coming soon...

... le r?cit de ce week-end pass? ? Londres.






Messieurs bon app?tit !

Vendredi dernier, je me retrouvais ? d?jeuner en speed au restaurant d'entreprise. Je m'installais au milieu d'une table dont les extr?mit?s ?taient occup?es par: ? ma gauche un groupe d'italiens, et ? ma droite trois cor?ens. Je n'avais pas encore termin? mon entr?e que je me retrouvais surrounded by the Korean team. Ils ?taient maintenant six au total et les nouveaux arrivants s'?taient install?s autour de moi. H?h?, ?a a toujours ?t? une exp?rience rigolote que de regarder les copains chinois manger de la western food, alors pourquoi n'en irait-il pas de m?me avec les amis cor?ens ?

Le mec le plus ? ma droite entamait son plat de r?sistance, des nouilles chinoises en l'occurrence... pas tr?s t?m?raire l'ami. Il les roulait tant bien que mal autour de sa fourchette et aspirait de toutes ses forces d?s que la fourchette approchait de sa bouche. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu ? endurer l'?coute rapproch?e de ce bruit de succion assez d?sagr?able. En face de moi, j'observais alors un courageux se lan?ant dans la cuisine conceptuelle. Son plat principal ?tait compos? d'un peu de nouilles chinoises, de morceaux de past?que, d'olives noires, de quelques grains de raisin et de dim sum. L'assiette ?tait accompagn?e d'un bon petit paquet de sauces diff?rentes. Notre ami ayant sans doute eu du mal ? arr?ter son choix sur une sauce particuli?re, il satisfaisait l? sa curiosit? en go?tant ? tout. Chapeau, je ne pouvais que l'en f?liciter. Enfin, un yaourt nature et une compote l'attendaient pour le dessert.

Le voil? qui attaquait l'entr?e : une belle tranche de terrine. Stupeur ! Il se mit ? poivrer son entr?e bien plus que de raison ! C'?tait s?rement immangeable ? pr?sent et pourtant il eut le courage d'avaler une premi?re bouch?e, maniant tr?s difficilement la fourchette et le couteau. Evidemment, il grima?ait. Il f?t un effort et passa finalement au plat de r?sistance. Il piqua une olive, l'emmena faire trempette dans un peu de sauce tomate et la goba. Puis il crut bon d'entamer le yaourt, et de risquer un m?lange avec le raisin. Catastrophe, il n'eut encore une fois pas l'air d'aimer et on le comprend. Il finira par revenir sur des fondamentaux ma?tris?s en avalant les dim sum et les nouilles.

Lorsqu'il releva finalement la t?te, il s'adressa ? mon voisin de gauche en cor?en. Vendredi dernier tout sp?cialement, je crois que j'?tais apte ? comprendre cette langue. Je pense qu'il lui a dit: "Et bien finalement, ce n'est pas si bon qu'on le pr?tend la gastronomie fran?aise !"...