Un bien joli d?fil?... lors duquel vous aurez peut-?tre appris comme moi, en regardant d?filer les hommes du Train, que l'on distingue 2 types de "coupures". 1- Les coupures s?ches. 2- Les coupures humides. On peut citer ? titre d'exemple les rivi?res et les fleuves qui se trouvent ?tre des coupures humides... ah ! le charme du vocabulaire militaire ! Tout est rationalis?, comme dans l'Education Nationale finalement (avec ses fameux "sachants" et "apprenants"...).


L'esplanade pour moi tout seul ou presque.

Apr?s avoir entendu les avions et les h?licopt?res de chez moi ce matin, je suis all? faire un petit tour aux Invalides en d?but d'apr?s-midi. J'ai t?t? du char Leclerc arm? de patins en caoutchouc sur les chenilles, ce qui permet de ne pas faire trop de peine ? Bertrand qui pr?te la plus belle avenue de sa ville une fois l'an et qui aimerait la r?cup?rer dans un ?tat convenable. C'est quand m?me pas pour rien que les V?lib' sont ?quip?s de pneus en caoutchouc et non de chenilles, non mais merde alors ! B?ni soit le jour o? les kakis ont compris cela, ?a fait ?conomiser quelques pav?s ? la municipalit? reconnaissante.


Le blanc c'est salissant, surtout si tout le monde monte avec ses chaussures sur le char.

Il y avait des h?licos, des ponts d?pliants, des ma?tres chiens, des parachutistes, des blind?s, des l?gionnaires attabl?s sous les arbres, des v?hicules blancs UN. Il y avait m?me un h?pital de campagne install? ? l'entr?e des Invalides. J'ai visit? le bloc op?ratoire sous la tente, c'est bien achaland?, il y a du matos... mais c'est un peu refroidissant quand m?me. Tout est pliable car tout doit loger dans des malles parachut?es au milieu d'une zone, plut?t hostile la zone g?n?ralement ! Du coup, tout fait un peu "cheap". Le d?fibrillateur est de derni?re g?n?ration, l?-dessus il n'y a aucun doute ? avoir, mais la table d'op?ration fait un peu table de torture ! Et puis il y a ces boites en m?tal juste derri?re le chirurgien sur lesquelles on lit : "chir thoracique 1", "chir thoracique 2", "laparo", "cardio", etc. Est-ce bien raisonnable de se lancer dans de telles interventions au milieu de nulle part ! Le petit homme au regard fatigu? en uniforme ? c?t? de la table a l'air de penser que oui. De plus, la tente ne me semble pas ?tre climatis?e ce qui doit ?tre fort d?sagr?able pour peu que l'on se retrouve ? op?rer (dans le meilleur des cas) ou ? ?tre op?r? (dans le pire des cas) au milieu du d?sert.


La cour de l'H?tel des Invalides.

Enfin, ? noter autour de 16 heures j'eus droit ? mon petit quart d'heure "VIP", je croisais successivement :

1- Hortefeux, assis ? l'arri?re de sa Citro?n, fen?tre ouverte, arr?t? ? un feu. Il y avait 2 mecs sur une moto civile ? la hauteur de son aile arri?re droite, je peux vous dire que le passager de la moto ?tait une force de dissuasion ? lui tout seul ! Il aurait pu ne pas mettre son petit brassard "POLICE" que je ne serai pas all? l'emmerder pour autant !

2- Et puis un cran au-dessus, 1 minute plus tard, tout un cort?ge de berlines portant le petit fanion des Nations Unies et pr?c?d? de 2 motards ?nerv?s du sifflet. J'ai vu la t?te de Ban Ki-Moon ? l'arri?re de la premi?re voiture dis donc.

3- 15 minutes plus tard, moins bling-bling, tout en retenu et en discr?tion, quittant la Garden Party, marchant sur le trottoir avec sa femme, l'ami Lamour.


L'?glise des Invalides.

That's it !