Tout commence par une visite aux peintures murales d'Eug?ne Delacroix ? l'?glise Saint-Sulpice le dimanche 5 avril 2009, Dimanche des Rameaux, en milieu d'apr?s-midi. Je m'attardais ?galement face au gnomon, install? dans le bras nord du transept. Cet ob?lisque de marbre joue le r?le d'aiguille de cadran solaire. Un fil de laiton est incrust? en son centre et court de son sommet jusque sur le sol de l'?glise en direction du Sud. Chaque jour, lorsque le soleil est au z?nith, ses rayons passent au travers d'une lentille convergente situ?e dans le vitrail du transept oppos? et frappent la ligne de laiton selon une incidence fonction de la date bien s?r. Ce dispositif permet d'observer l'?ventuelle variation de la position du soleil d'une ann?e sur l'autre. Qui aurait pu se douter qu'? cet instant, ? l'autre bout de la Rive Gauche, se jouait le prologue d'une s?rie de co?ncidences troublantes...

Ce m?me dimanche, vers 19h, la promenade qui avait d?marr? un peu plus t?t dans le 6?me arrondissement s'achevait, apr?s avoir travers? les Ar?nes de Lut?ce, devant l'entr?e du salon de th? de la grande mosqu?e de Paris. La journ?e touchait ? sa fin et je gardais pour un prochain apr?s-midi ensoleill? cette id?e de venir boire un th? ? la menthe et manger quelques p?tisseries.

Lundi 6 avril, au travail, c'est le jour de la question rituelle "Et toi ? T'as fais quoi ce week end ?". Notez que cette question est recyclable pour un vendredi, moyennant un changement de temps, "Et toi ? Tu fais quoi ce week end ?". Me voil? donc face ? Mona - tous les pr?noms de mon histoire ont ?t? modifi?s pour les besoins de l'adaptation cin?matographique qui viendra, apr?s que mon best-seller dont vous ?tes sans doute en train de lire le premier chapitre se soit vendu ? 35 millions d'exemplaires et traduit en 26 langues - et dans un ?lan de standardisation de mon discours, je lui pose la question allant ? l'encontre d'un des pr?ceptes favoris de celui qui se fait appeler The Watcher (i.e. "Leave the past in the past") :
- "Dis-moi Mona... qu'as tu fais ce week end ?
(j'ai gomm? certains d?tails de sa r?ponse, qui n'en sont pas moins int?ressants, pour en venir directement aux faits qui nous int?ressent)
- Hier, je suis all?e boire un th? ? la grande mosqu?e de Paris en fin d'apr?s-midi.

Mmmhhhhh... Co?ncidence mon chez Watson... Soit. Un peu plus tard, en rentrant chez moi, j'appelle ma cousine Don Camillo, elle ne r?pond pas, je laisse un message sur le r?pondeur. Pourrez-vous imaginer o? elle se trouvait ?

Mardi 7 avril, je rel?ve mes emails en milieu de matin?e. Don Camillo m'a ?crit pour s'excuser de ne pas avoir pu me r?pondre la veille. Motif : elle ?tait ? la mosqu?e de Paris. What the F ! Du stade de la co?ncidence, nous passons ? la co?ncidence crois?e. Un peu d?rout?, je parvenais tout de m?me ? cliquer sur "R?pondre". Comme je pr?voyais le soir m?me d'aller d?ner dans son quartier en compagnie de Monsieur Z et d'Alex afin de discuter de notre prochain voyage en Argentine, ma r?ponse prenait la forme d'une question: "Aurais-tu un resto ? me conseiller autour de chez toi ?".

La r?ponse ne se fit pas attendre. Parmi les 3 suggestions formul?es, j'h?sitais entre 2 dont le restaurant Chez Janou, cuisine proven?ale, toujours sympa. Quelques heures pass?rent... avant que je ne retombe face ? face avec Mona. Nous discutions un peu et je m'enqu?rais alors du d?roulement de sa soir?e de la veille pass?e avec des amis libanais. Je n'en cru pas mes oreilles lorsque j'entendis: "Oui oui, nous avons pass? une bonne soir?e, nous sommes all?s au restaurant Chez Janou, ils font de la cuisine proven?ale, c'est d?licieux !" WHAT THE F !!! Nous atteignions l? le stade de la double co?ncidence crois?e en l'espace de 48 heures. De plus en plus troublant. But it's not over...

Jeudi 9 avril, journ?e ensoleill?e. Enferm?, j'enrageais d'aller me promener. Ainsi lorsque vint l'heure ? laquelle il ?tait raisonnablement permis de remettre ? demain ce qui m'occupait, je prenais le chemin de la maison et d?cidait d'abr?ger le voyage en souterrain aux Halles. Pour profiter du beau temps, j'allais faire le reste du trajet ? pied. Me voil? fl?nant des Tuileries jusqu'aux quais de Seine, je consacrais aussi un peu de temps ? passer quelques coups de fil, ? Don Camillo notamment. Je m'octroyais ensuite une assez longue pause contemplative sur la passerelle Solf?rino (renomm?e passerelle L?opold-S?dar-Senghor depuis peu). Puis je revenais sur mes pas et redescendait sur les quais au niveau du Pont Royal. En bas de l'escalier, une joggeuse venait juste de me d?passer de quelques m?tres... c'?tait Mona.

Confront? ? la 3?me co?ncidence de la semaine, impliquant toujours les m?mes protagonistes, et par cons?quent en pleine chute libre vers un ab?me de perplexit?, je ne parvenais qu'? lancer un "Hey !" pour me signaler. Elle se retourna et go?ta comme moi ? l'inattendu. Nous avons march? deux ou trois centaines de m?tres le long du fleuve avant qu'elle ne reparte terminer son jogging et que je ne rentre d?finitivement chez moi. Rien qu'avec ?a, il y a d?j? largement de quoi ressortir le poster "I Want To Believe" ou "The Truth Is Out There".

Vendredi 10 avril, retour au travail et jour de pleine lune. Je guettais le nouvel ?l?ment de l'?nigme qui se poserait ? moi au cours de la journ?e. Il vint par la voix de ma responsable hi?rarchique direct : "Je vous ai pr?parer un g?teau car c'est mon anniversaire dimanche !". Super sympa, it is very much appreciated. Mais je ne peux donc ?luder ce nouveau fait qui se trouve assur?ment ?tre une composante de la conspiration en cours... ma N+1 est n?e le m?me jour que ma m?re. Un doute s'emparait alors de moi, il fallait que je sache, je suis all? v?rifier et... bingo ! Mon N+2 est n? le m?me jour que mon p?re.

R?capitulons : la grande mosqu?e de Paris, Chez Janou, les quais de Seine, les jours de naissance... le sc?nario continuera-t-il de s'?crire dans les jours qui viennent ? Je suis plus que jamais ? l'affut d'un nouvel indice qui me permettrait de comprendre le sens de ce qui se trame depuis dimanche dernier. Mon N+3 est-il n? le m?me jour que moi ? Le gardien de la mosqu?e est-il actionnaire du restaurant Chez Janou ? Le cuistot de ce restaurant saupoudre-t-il ses plats d'un nectar d?veloppant une addiction chez les clients ? Quelle est la composante commune ? tous ces signes ? Don Camillo et Mona sont-elles les messag?res involontaires d'une v?rit? trop lourde ? porter pour l'Humanit? ? To be continued...