En passant par la place de la Concorde la premi?re semaine de juillet, j?avais remarqu? cette tribune qui commen?ait ? ?tre assembl?e. Puis hier, c'est sans doute la r?p?tition du d?fil? a?rien que j?entendis en milieu d?apr?s-midi. Difficile de voir quoi que ce soit car les nuages gris bouchaient le ciel. Seul le son du passage de trois avions de chasse et d'une palanqu?e d?avions ? h?lices m'est parvenu.

Et la voix du commentateur dans ma t?te disait :

? Voici le 72?me Bataillon d?Infanterie de Marine qui se pr?sente maintenant en bas des Champs-Elys?es face ? la tribune officielle, avec ? sa t?te le vice-amiral Marin de Lespoulette. Bas?e ? Marseille, dans les Bouches-du-Rh?ne, ce r?giment compte 1200 hommes parmi ses rangs, dont nous voyons ici 200 repr?sentants. A sa t?te depuis 3 ans, le vice-amiral de Lespoulette a men? ses hommes sur diff?rents th??tres d?op?rations, parmi lesquels une mission de s?curisation du territoire Ivoirien, en fin d?ann?e 2007, dans le cadre du d?ploiement des forces de l?ONU au nord du pays. Ces hommes se sont aussi illustr?s par leur appui strat?gique, dans le Golfe d?Aden, aux hommes du 5?me R?giment Interarm?s d?Outre-Mer bas? ? Djibouti. Enfin, dernier fait d?armes remarquable, le plus r?cent, la capture de pirates des mers mena?ant la s?curit? de plaisanciers civils au large de la Somalie ? l?hiver dernier. Nous adressons une pens?e chaleureuse aux 80 hommes de ce Bataillon encore engag?s ? ce jour sur des navires affect?s ? la surveillance et ? l'interception de ces pirates preneurs d'otages dans l?Oc?an Indien. Vous pourrez noter par ailleurs que les ?paulettes de l?uniforme du 72?me BIMa est cousue d?hermine en r?f?rence au premier Commandeur de ces troupes, qui n??tait autre que Charles de Saint-Bris, dit Charles le Fou, descendant de Louis-Philippe d'Orl?ans. Filiation royale donc que nous retrouvons aussi sur le blason du Bataillon m?lant un navire pris dans la temp?te et une couronne royale sous laquelle deux sabres croisent le fer. Leur devise ? Fier et fort, grogne et mord ? reste fid?lement servie par-del? les mers du globe par les hommes qui composent cette unit?. ?

Aussi rasoir qu?un couronnement de prince h?ritier et pourtant chaque ann?e incontournable !