Hong Kong: lorsqu'on lorgne dessus depuis la Chine, on se dit que c'est un petit coin d'Occident en Asie ; et lorsqu'on la regarde depuis l'Europe, c'est l'Asie qui vous rattrape.

Moi j'y allais la fleur au fusil, d?contract?, ? l'aise Marcel, tranquille Paulo, "allez c'est bon je connais" que je me disais. Oul? l'erreur de d?butant, j'ai sous-estim? le caract?re non anodin d'un tel parachutage. Bon que l'on se rassure, j'ai surmont? tout cela en l'espace de 2 heures parce que dans le fond c'est vrai que je connais. Revenons plut?t sur ce qui me fait dire ?a.

Roissy CDG, terminal 2E, porte E35, samedi 20 f?vrier 2010, 23h06, l'embarquement du vol Paris - Hong Kong se d?roule tranquillement et moi je suis scotch? ? mon si?ge ? observer des vagues d'asiatiques monter dans cet avion. Des chinois, partout, du sol au plafond de la cabine, par dizaines, m?me peut ?tre centaines !, d?filent dans un brouhaha g?n?ral sous mes yeux m?dus?s. Non mais qui est-ce qui laisse tous ces gens entr?s dans mon avion au juste ? Je croyais que je partais ? Londres et qu'il n'y aurait que des Anglais dans la carlingue. La r?alit? est plus crue et me rattrape ? cet instant pr?cis, je pars en Chine, et il y a donc plein de chinois.

PNC aux portes, pr?parez vous au d?collage, et c'est parti l'h?tesse fait un discours en chinois au micro. C'est un autre indice manifestement. La LV2 du vol AF188 n'est pas l'anglais mais bel et bien le mandarin. Ok, ok, ok... je souffle calmement, regarde autour de moi, je suis immerg? au milieu de toutes ces petites t?tes souriantes pr?tes ? me proposer des bonbons au boeuf, un peu de canard s?ch? ou un reste de tofu. Gosh ! J'avais oubli? ce que ?a faisait.

L'heure du d?ner approche, je me saisis de la carte et lis au chapitre "Suggestions du chef" : Risotto de Quinoa, Saint-Jacques brais?es sur lit de je-ne-sais-plus-quoi, Saumon fum?, etc, etc. Une bien belle carte digne de la traditionnelle gastronomie fran?aise exportable. Le stewart s'approche de moi pour recueillir mon choix et m'annonce en pr?ambule : "Nous sommes d?sol?s Monsieur, il y a eu une erreur ? l'impression des menus et les plats propos?s ne correspondent pas tout ? fait ? ce que nous avons". By Jove ! Qu'est ce que c'est que ce charabia ? Non... ne me d?tes pas que... !? Et si. Il ne reste que du boeuf sauce aigre douce et un poisson blanch?tre avec du riz. China Eastern Airlines a du m?langer ses plateaux repas avec ceux d'Air France. Que l'on m'appelle un responsable s'il vous pla?t ! Bon, la situation ne s'av?re pas ?tre si dramatique que ?a puisqu'en plus de ces deux plats, je parviens ? emporter la mise en m'octroyant une des derni?res cuisses de canard avec ses petits l?gumes. La catastrophe est ?vit?e.

Vient le temps de m'assoupir devant un film. Ah... pas de chance le syst?me vid?o de mon si?ge ne fonctionne pas. Le stewart tente tout ce qu'il peut pour me ramener sur les rails de l'Air France Entertainment Experience, sans r?ussite. Bof... de toute fa?on je me suis endormi avant qu'il revienne apr?s m'avoir dit une ?ni?me fois "je vais aller r?initialiser l'ordinateur, et je reviens vous voir pour v?rifier que ?a marche". T'es gentil gar?on mais tu ne sers ? rien. Ils sont assembl?s en Chine ces avions ou quoi ?

Dans mon sommeil, je r?ve qu'on fr?le l'empennage d'un autre avion de ligne ? deux reprises. Finalement nous n'exploserons pas en vol et nous nous poserons ? 17h20 ? Hong Kong sous un ciel partly cloudy with a ground temperature of sixteen degrees celsius dixit Monsieur Captain'speaking. Derri?re la porte de cet avion, 1 milliard et demi de chinois s'agitent. Take a deep breath and go on. La douane se passe bien. Sur le tapis des bagages, je subis encore une petite blague locale lorsque je vois la derni?re valise de mon vol distribu?e alors que je n'ai toujours pas re?u la mienne. L'?cran affiche : "AF188 all luggages delivered". Allez circulez, il n'y a plus rien ? voir. Heureusement, 30 secondes plus tard, je vois ma valise qui passe sous le nez. Il y avait 2 sorties de bagages sur le tapis diam?tralement oppos?es, je m'?tais ?videmment post? devant la mauvaise.

24 minutes de train MTR jusqu'? Hong Kong Central, 15 minutes de taxi jusqu'? Wan Chai et me voil? arriv? ? mon h?tel, ma chambre est au 25?me ?tage. J'en ressors 2 heures plus tard pour d?ner. Dans la rue ? c?t? de l'h?tel, il y a une de ces enfilades de petits bouibouis chinois avec des tables partout au milieu de la chauss?e. Allez va pour de l'authentique, seafood diner style. Tr?s bon, tr?s frais, toi pas peur. Wan Chai est quand m?me beaucoup moins reluisant que le quartier de Central ou les Mid-Levels, l? o? je rayonnais il y a 4 ans, mais c'est tout de m?me toujours aussi sacr?ment grisant que de se retrouver l?. Demain : d?couverte du cadre de travail. J'esp?re ne pas ?tre d??u !