Samedi is ringing et nous quittons Vancouver pour gagner Whistler, ville olympique et grosse station de sports d'hiver de la r?gion. Notre ascension vers les cimes se fait au doux son de NTM dans la voiture ce qui explique une partie du titre de ce post.

Sur le chemin s'?tend le Garibaldi National Park offrant quelques jolis points de vue sur un lac par ci, une for?t par l?, ou encore une Water Fall d'un fort beau gabarit.


Whistler, disais-je donc, est une une station de sports d'hiver assez pris?e en hiver... mais aussi en ?t? ! Quelle ne fut pas notre surprise lorsqu'? notre arriv?e au Whistler Village, nous tombions sur des hordes de jeunes gens, dont un bon nombre avait visiblement eu ? traiter avec un braqueur de t-shirts (car ils se baladaient tous torse-nus), adeptes du mountain bike ? en juger par leur accoutrement. Comme toujours, nous notions que quelle que soit la discipline dans laquelle les locaux se lancent, ils s'y jettent ? l'unique condition d'?tre ?quip?s comme des professionnels ? la pointe de la dite discipline ! Super casques, super protections, super v?los, tr?s impressionnant.


Les infrastructures du village aussi ?taient tip-top, les Jeux Olympiques ont sans doute permis (ou exig?s) que tout soit remis ? l'ordre du jour. C'est super clean. Sur la place du village, gros DJ contest ? l'occasion de la comp?tition de mountain biking, la folie ?tait ? son comble. On se serait cru durant un spring break ? Cancun, version montagnarde. J'exag?re ? peine. Nous nous sommes assis un peu par hasard ? la terrasse du resto La Bocca sur la place principale, au centre de l'agitation. La musique, r?gl?e sur 123 d?cibels, a fini par avoir raison de nos tympans ! Nous aurions imagin? un repas un peu plus calme !


Les sponsors affluaient autour de l'?v?nement, sans compter les revendeurs de matos, tous mont?s de la vall?e avec la R12 et les plaquettes commerciales ? l'arri?re pour pr?senter leur savoir-faire sous des tentes dans les all?es du village. Les sponsors avaient aussi embauch? quelques biatchs de magazines (voil? qui explique l'autre partie du titre de ce post) pour distribuer frisbees, canettes d'energy drink, ?chantillons de d?odorant "adr?naline" (v?ridique), porte-cl?s, etc.


?videmment nous ne nous sommes pas trop attard?s non plus en ces lieux. Nous avons pr?f?r? poursuivre notre route sur ce beau site montagneux en empruntant la route faisant le tour de la vall?e jusqu'? nous amener sur les rives idylliques du Nita Lake. Le Lodge du m?me nom nous y attendait et apr?s avoir d?pos? nos valises, c'est ? pied que nous repartions nous promener autour de deux lacs. Le Nita Lake et l'Alta Lake. Excellente ballade marquant un retour ? la s?r?nit? plus en ad?quation avec les lieux !


Le soir, nous d?nions au Lodge face au lac, au son sympathique de la voix d'une petite chanteuse accompagn?e de sa guitare s?che, et guid?s pas ? pas dans nos choix gastronomiques par les conseils d'une waitress tr?s enthousiaste et rigolote. Sur la terrasse, j'ai pris en photo le barbecue qui me semble ?tre, une fois encore, le mod?le de comp?tition !


Fin de journ?e en toute qui?tude sur le ponton. Comme disait l'autre : "Mais qui je g?ne ?".


Et pour la petite histoire, sachez qu'un mariage ?tait c?l?br? sur ce ponton 15 minutes avant que je prenne cette photo. Sympa comme cadre !