Antoine Online

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 12 octobre 2006

Warning : World Overshoot Day

C'?tait il y a 72 heures : le jour de l'ann?e o? la consommation des ressources terriennes par les humains d?passaient ce que peut produire la Terre en un an. A l'image de ce fameux jour de l'ann?e o? on annonce aux Fran?ais qu'ils commencent ? travailler pour eux et eux seuls, plut?t que pour les imp?ts ; le 9 octobre 2006 ?tait la journ?e o? les humains commencent ? consommer plus que ce que la Terre peut r?g?n?rer en 365 jours. Et cette date arrive chaque ann?e un peu plus t?t, le d?ficit se creuse, le niveau des ressources naturelles ne cesse de d?cro?tre depuis que cet indicateur existe. Pour appr?hender ce probl?me, il existe deux solutions :

1- Rouler en Prius, trier s?lectivement ses d?chets, ?conomiser l'?nergie ?lectrique, mettre une brique dans sa chasse d'eau pour ?conomiser l'eau, manger bio, faire confiance au commerce ?quitable, etc.

2- Devenir nihiliste.

J'h?site.



Pour en savoir plus, visitez la page du Global Footprint Network parlant du World Overshoot Day.

mardi 10 octobre 2006

Le dimanche

Pour passer un dimanche agr?able, il n?y a pas vraiment de r?gles pr?-?tablies ? respecter. Il existe cependant des mod?les qui permettent de vous approcher d?un sentiment de satisfaction globale ? l?issue de la journ?e : comme par exemple, r?veil ? 10h30, pti?d?j, douche, aller chercher du pain ? la boulangerie, repas en famille, Grand Prix de Formule 1 ? la t?l? en ambiance de fond, promenade dans la campagne en milieu d?apr?s-midi, th? ou chocolat chaud et brioche au retour, lecture dans couverture sur canap? du d?but de soir?e jusqu?? l?heure d?un l?ger d?ner envoy? sur le pouce, puis prennent place les institutionnels deux ?pisodes d?Urgences, de nouveau un peu de lecture au chaud dans son lit et dodo. Voil? en bref un canevas classique qui fait que le remords, d?avoir laisser filer la journ?e sans rien faire, se tient loin de vous.

A pr?sent, que penser d?un dimanche comme celui qui vient de passer o? je me retrouvais en phase d??garement total lorsqu?? 17h30 j?allumais la t?l? et restait scotch? devant la s?quence ? b?b?s ? de Vid?o Gag? ? Et bien aussi surprenant que cela puisse para?tre, rien n'est alors perdu ! Un moment d'abandon dans la journ?e n'est pas disqualifiant pour l'ensemble de l'oeuvre dominicale, c'est plut?t rassurant et bon ? savoir. Il suffit de vite se reprendre en main en passant ? une activit? plus structurante ! Pour cela rien de tel qu'un petit coup de rangement chez soi, avant de se pr?cipiter r?tablir le lien social en allant visiter quelques amis. Encha?nez sur une s?ance de cin?ma avant 20 heures avec eux, suivi d'un d?ner rapide ? la premi?re brasserie qui se pr?sente sur votre chemin. Et hop, vous voil? rentr? pour 22h30. ?a tombe bien, France 2 a r?cemment reprogramm? Urgences en deuxi?me partie de soir?e. Il est temps de raccrocher au train du "safe & classical sunday". Deux ?pisodes plus tard, trouvez le sommeil en lisant quelques chapitres du livre pos? sur votre table de chevet. Et voil? un beau dimanche sauv? ! Ouf, nous pouvons souffler, on revient de loin !

Une d?couverte en bonus, des extraits sonores des plus gros nanars de l'industrie cin?matographique : extrait 1 -/- extrait 2.

dimanche 8 octobre 2006

Nuit Blanche

Belle journ?e ce samedi 7 octobre ! Apr?s un vendredi un peu catastrophique niveau m?t?o, c'est un beau ciel bleu qui r?gnait au r?veil ? 9h00.



J'ai profit? de la Nuit Blanche pour aller visiter le mus?e du Quai Branly, o? mus?e des Arts et Civilisations d'Afrique d'Asie d'Oc?anie et des Am?riques. Le b?timent et le jardin en imposent. Comme il faisait d?j? nuit, je n'aurai en revanche pas pu en voir toutes leurs couleurs. Dans l'entr?e du mus?e se trouve une cage en verre circulaire sur plusieurs ?tages laissant appara?tre des rayonnages o? sont entrepos?s des instruments de musique de tous les coins du monde. Puis un long chemin blanc et sinueux vous am?ne ? l'exposition, ? l'?tage principal, ? la crois?e des civilisations, chacune ?tant marqu?e par un sol de couleur particuli?re. On a alors le choix de partir vers les Am?riques, l'Oc?anie, l'Afrique ou l'Asie. Ceci dit, le cheminement naturel pr?vu est 1-Oc?anie, 2-Asie, 3-Afrique et 4-Am?riques.

La collection est abondante. Ce qu'il en ressort, c'est que l'Oc?anie est bien d?coup?e entre la M?lan?sie, la Polyn?sie, l'Australie et l'Insulinde ; l'Afrique semble ?tre prise comme un tout o? il est difficile de faire la distinction entre les arts pratiqu?s par les diff?rentes ethnies, n?anmoins les pi?ces provenant d'Afrique du Nord et d'Afrique subsaharienne ne sont pas m?lang?es ; en Asie on bondit en quelques m?tres de la Sib?rie ? l'Inde en passant par le Viet-Nam, ? cela s'ajoute beaucoup de vitrines th?matiques dans de petites alc?ves sur le c?t? de l'axe de visite principal ; enfin il m'a sembl? que la zone des Am?riques faisaient la part belle aux oeuvres indiennes au d?triment de ce qui pourrait se trouver en Am?rique du Sud, dans la cordill?re des Andes. Simple impression personnelle. Un autre point marquant est que les pi?ces pr?sent?es sont quasiement toutes dat?es des 19 et 20?me si?cles. A l'exception de ce qui vient de la civilisation Inca, plus ancien.

En somme, un bien joli mus?e qui manque tout de m?me un peu d'explications claires pour ce qui rel?ve de la logique de pr?sentation des oeuvres. Il m?riterait d'?tre visit? en 4 fois : une grande zone par visite, pas plus... sans quoi on encourt le risque d'?tre vite d?boussol?.



Apr?s la visite, nous prenions le bateaubus sous la Tour Eiffel pour nous rendre ? l'H?tel de Ville, et d?ambuler entre Pompidou et la place des Vosges. Une fanfare mettait une sacr?e bonne ambiance sous le centre Pompidou et le Marais regorgeait de petites animations tr?s conceptuelles... comme cette dame habill?e en petite fille, ?tal?e par terre, entour?e de poup?es musicales, qui se contentait de remonter ses poup?es une ? une ind?finiment sans dire un mot et en tirant une tronche d'enterrement ! Sur le retour, nous effectuions un petit stop ? la Concorde pour voir l'ob?lisque et les statutes ?clair?es en bleu Klein. Joli !