Antoine Online

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 3 juillet 2007

Naturaliste

Quitte cap chat ce matin vers Gasp?. On fait le plein d'essence et zou. On s'arr?te au pied de plusieurs phares sur la route. Ougui ! ougui ! ougui ! Parc national du Forillon. Ballade de 8 kilom?tres ? pied le long de la cote jusqu'au Cap Gasp?. Superbe, fantastique, paysage exceptionnellement saisissant, des baleines dans le fleuve, des animaux sauvages sur le chemin (porc ?pic, li?vre). On trace finalement jusqu'? Perc?. La route 132 est d?fonc?e mais nous arrivons ? bon port. Motel. Souper et petite ballade le long de la mer, puis marche jusqu'au bout de la jet?e pour une belle vue sur Roche Perc?e.

dimanche 1 juillet 2007

Des baleines et la travers?e du Saint-Laurent

We went to Tadoussac to see whales et c'est bel et bien ce qui arriva. L'arriv?e un peu chaotique la veille n'eut pas de r?percussions sur notre organisation le lendemain. Nous ?tions OP (comme dans ? op?rationnels) assez t?t le matin, et notre tour de bateau pour voir les baleines ?tait m?me r?serv? avant le petit-d?jeuner.

A bord du bateau, les commentaires ?clair?s d'une sympathique naturaliste parfaitement bilingue, connaissant tout des mammif?res marins locaux, nous ont permis d'en apprendre un rayon sur les grosses b?tes nageant dans l'eau ? nos c?t?s. Sur le Saint-Laurent en revanche, il fait vraiment froid. Attention, il faut r?ellement empiler plusieurs couches de v?tements les unes par-dessus les autres pour rester sur le pont ? l'aff?t des baleines. On se souviendra enfin de fa?on plus anecdotique que le bateau sur lequel nous ?tions emporta le Baron Rouge en croisi?re en 1999.

Nous avons donc pass? plus de deux heures face ? Tadoussac sur le fleuve ? observer les gros mammif?res qui nagent. La fin de la croisi?re ?tait consacr?e ? une petite exploration de l'entr?e du fjord du Saguenay. Passage devant la ? chute du caribou qui pisse ? et retour au port.

Mais pourquoi donc toutes ces baleines ? cet endroit pr?cis ? Et bien c'est parce que ces eaux abritent une concentration tr?s ?lev?e de krill et de plancton, de la bonne nourriture pour les baleines en somme. Et pourquoi y-en-a-t il plus ici qu'ailleurs ? Parce que les conditions ? l'?mergence d'un ?cosyst?me tr?s riche sont ici r?unies. Nous sommes dans l'embouchure du fleuve Saint-Laurent, l'eau de mer sal?e remonte jusque dans cette zone o? le lit du fleuve est encore tr?s profond. Le fjord du Saguenay, dont l'eau provient du lac Saint-Jean au nord-ouest, d?verse lui une eau douce tr?s froide en surface. Ainsi diff?rentes ? strates ? d'eau existent ? ce niveau du fleuve : douces ou sal?es, plus ou moins froides, et qui font que bon nombre d'esp?ces y trouvent leur compte.

Fin de la croisi?re et nous voil? repartis on the road again par la route 138 sur la rive Nord du fleuve qui nous m?ne jusqu'? Forestville, o? un ferry nous attend pour nous emmener sur la rive Sud ? Rimouski. Nous n'avons pas eu le temps de tra?ner car il nous fallait avoir englouti les 200 kilom?tres avant 15h. Finalement nous arriverons ? l'embarcad?re avec suffisamment d'avance pour nous payer un petit repas sur le pouce chez Subway. Moi j'adore, Alex d?teste. Retour ? l'embarcad?re : des panneaux nous indiquent qu'il est formellement interdit de flaner. ... ? Bah ok, on ?vitera.

A cet endroit, le fleuve fait plus de 50 kilom?tres de largeur et nous mettrons 1 heure ? effectuer la travers?e. Nous hallucinerons pas mal sur la mani?re dont sont gar?es les voitures sur le pont inf?rieur : pas un centim?tre n'est perdu ! Un mec vous assiste dans la manoeuvre bien s?r et vous avez int?r?t ? suivre ses consignes ! Il m'a fait faire une marche arri?re en braquant ? fond, donc moi naturellement je regarde vers l'arri?re pour voir o? je vais... Quelle erreur ! Rappel ? l'ordre imm?diat : "OOOOhhhhh !!!! C'est MOI qu'on regarde Monsieur !". Oul? ok, demeure tranquille mon ami, je t'ob?irai ? pr?sent.

Sur le pont sup?rieur, nous nous asseyons dans des si?ges ? l'avant faisant face au fleuve, l'atmosph?re de la cabine baign?e de soleil est apaisante et je m'endors. Pendant ce temps, des motards conversent non loin de nous. Des puristes les mecs, dans le plus pur style Easy-Rider, de v?ritables corsaires de la route et non pas de ces petits excit?s s'offrant des sensations fortes en japonaise. Rouler en chopper Harley est une religion pour eux. Un seul se d?marque et roule en Honda Goldwing. Il ?cope d'une tape dans le dos de la part d'un des corsaires qui lui dit en souriant : "Il en faut pour tous les go?ts !".

Rimouski. La porte d'entr?e de la Gasp?sie. Nous y d?barquons en milieu d'apr?s-midi et nous avons d?j? en t?te Gasp?, le point le plus ?loign? de Montr?al de notre parcours routier canadien. Il nous faut donc continuer de rouler, pour s'avancer et arriver plus vite ? Gasp? le lendemain. Plus t?t nous y serons, et plus de temps nous aurons ? consacrer au Parc National du Forillon, ? Gasp? et ? Perc?.

Rimouski nous appara?t ?tre une belle bourgade de p?cheurs lors de notre premi?re travers?e de la ville (nous y repasserons une seconde fois sur le chemin du retour). Nous effectuons nos premiers kilom?tres avec le Saint-Laurent sur notre gauche. Jusqu'? pr?sent, notre route a toujours long? le fleuve sur la rive Nord mais nous l'apercevions par intermittence et tr?s en contrebas de la route. Sur la rive Sud, la route est plate entre Rimouski et Cap Chat et r?ellement au bord de l'eau. Ainsi nous roulons ? c?t? de cette ?tendue d'eau gigantesque sans pouvoir distinguer clairement la rive que nous avons quitt? une heure auparavant.

Matane, plus laid. Observation de la remont?e des saumons dans la rivi?re. Je suis devenu assez balaise en saumonologie. Reste de la route jusqu'? Cap Chat avec sur notre gauche le saint laurent et le ciel rougeoyant. On soupait dans un bistrot bar cuisine d'?t? qui accepta de nous pr?parer des plats avec les restes 20 minutes apr?s la fermeture th?orique de la cuisine. On nous a demand? :

- "bonjour est ce qu'on vous a r?pondu ?
- euh ... est ce qu'on nous a r?pondu quoi ?
- ben est ce qu'on vous a r?pondu ?
- mais de quoi ?
- bah est ce qu'on est venu vous voir ?
- mais de qui ? vous ?tes en train de nous voir l?, vous, alors arr?tez de poser des questions chelou."