Antoine Online

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 20 septembre 2008

Missouri & Kansas (12-14 ao?t)

12 ao?t:
- State line entre Illinois et Missouri sur le Old Chain Bridge, travers?e du mississippi
- Arriv?e ? Saint Louis
- D?ner dans le quartier University Loop puis ballade ? pied.
- Cruise en bagnole le long de Forest Park (o? se tint l'expo universelle de 1904), belle demeures sur Lindell Avenue (check this out on Google Map!).

13 ao?t:
- Visite de Saint Louis, ascension de l'Arche (gateway).
- Ballade ? pied dans Saint Louis
- Visite de la brasserie Anheuser-Busch de Saint Louis qui n'est autre que LA brasserie Budweiser !
- Arr?t ? Purina Farms (Nestl? Purina, bouffe pour animaux) ? Gray Summitt
- Arriv?e ? Saint Roberts
- D?ner dans un BBQ

14 ao?t:
- 260 miles de cruisin' dans la journ?e, plus longue ?tape depuis notre d?part: Saint Roberts - Tulsa
- 2 ou 3 enseignes remarquables car vintage sur la route
- Route 66 toute la journ?e, serpente autour de la highway, avec de bonnes vieilles portions.
- Arr?t ? Springfield le midi pour la visite d'un mall chasse/p?che hallucinant dans ses dimensions, puis arr?t au magasin des bottes et jean de cowboy o? J?r?me s?vira.

lundi 8 septembre 2008

Illinois (9-12 ao?t)

9 ao?t:
- Arriv?e ? Chicago
- Ballade ? pied dans la ville ? la nuit tomb?e
- D?ner chez Pizza Due

10 ao?t:
- Ascension de la Sears Tower
- Buckingham fountain
- Architecture foundation
- Croisement d'Adams street et de Michigan avenue pour le d?part de la route
- Nous quittons Chicago en suivant Ogden Avenue


- Arr?t ? Joliet et session cruisin' in Joliet
- Arr?t glace au Dairy Queen de Joliet, lieu de naissance et premier magasin de l'enseigne
- On figure out que le Chevy Uplander que nous drivons n'est qu'un V6 de 3.9L ! La honte !
- Arr?t au Rialto Theatre, plus vieux th??tre de la route 66
- Premi?re station essence dans le style Phillips
- Vieux tron?ons de route 66 "Road Ends" sur un bon sunset au dessus des champs de ma?s
- Gemini Giant au bord de la route accol? au Launching Pad (resto)
- Arr?t pour une limonade dans un petit resto o? Al Capone est pass?
- Fin de journ?e ? Pontiac
- D?ner chez Arby's
- J.O. ? la t?l? (gymnastique avec Shawn Johnson et natation avec Phelps)

11 ao?t:
- Furious contest de Chevy Camaro Super Sport sur un race track

12 ao?t:
- Cozy drive-in
- Luna caf? avec un ricain ? l'accent ? couper au couteau. Bon vieux tripot rep?re de motards
- Vieille route 66 slalome entre les champs de ma?s
- En quittant Springfield, visite de l'Abraham Lincoln Museum (il ?tait d'ici)
- Passage devant la Governor's mansion ? Springfield
- Passage devant la maison des Lincoln
- Pique nique au bord d'un lac, zone de non-crime absolue, ultra prot?g?e et surveill?e
- State line entre Illinois et Missouri sur le Old Chain Bridge, travers?e du mississippi

jeudi 4 septembre 2008

Sit back, relax, and enjoy the flight.

Je ne parviens pas ? d?terminer l'instant o? mes vacances se sont termin?es. Etait-ce ce dimanche 31 ao?t lorsqu'? 22h55 j'arpentais le trottoir de la rue Falgui?re sous l'emprise du jetlag et que je maudissais les trottoirs parsem?s d'immondices, sc?ne urbaine quasi-inexistante ? Santa Monica ? Etait-ce quelques heures auparavant au cours des quatre heures pass?es ? errer dans le terminal 5 d'Heathrow ? Ou bien ?tait-ce plut?t ce mercredi 27 ao?t sur Hollywood Boulevard lorsque je partageais avec mes camarades d'aventure une pizza "large" pepperoni and cheese chez Stefano's - Two guys from Italy - compl?tement abasourdis par tout ce qui s'?tait imprim? sur nos r?tines au cours des trois derni?res semaines ?

Vendredi 29 ao?t 2008, 18h00, j'attends ma valise au Terminal 2C de Roissy Charles de Gaulle. L'homme en charge du comptoir "Service Bagages" remarque que le tapis livre les derniers sacs de voyageurs et que je ne reconnais toujours pas le mien. "Bonjour Monsieur, je peux peut-?tre vous aider ? Vous arrivez de Londres et votre sac portait un tag American Airlines au d?part des Etats-Unis ?" "Oui." "Ne le cherchez pas plus longtemps, il n'est pas l?. Suivez-moi je vous prie, je vais prendre l'adresse ? laquelle vous voulez que nous le livrions... probablement demain."

Vendredi 29 ao?t 2008, 14h50, 4?me d?collage en moins de 24 heures, British Airways m'emm?ne enfin ? ma destination.

Vendredi 29 ao?t 2008, 10h00, j'atterris ? London Heathrow, ?reint? apr?s une bien courte nuit pass?e ? bord d'un Boeing 777.

Jeudi 28 ao?t 2008, 19h55, je me dirige vers la porte d'embarquement K6 o? l'on m'?change ma carte d'embarquement du vol Chicago-Paris parti ? 17h50 (que j'ai donc rat?) pour une place sur le Chicago-Londres pr?vu ? 20h15. "Tenez, vous rentrez ? Paris via Londres, d?collage dans 20 minutes, d?p?chez-vous l'embarquement est en train de s'achever, filez au gate 12. Vous rallierez Paris demain sur un vol British Airways."

Jeudi 28 ao?t 2008, 19h40, notre avion vient de se poser sur le tarmac de Chicago O'Hare, l'h?tesse fait une annonce: "Ladies and Gentlemen, nous informons tous les passagers ayant rat?s leur international connecting flight que notre personnel se tient ? votre disposition en porte d'embarquement K6 pour vous donner les informations n?cessaires ? la poursuite de votre voyage."

Jeudi 28 ao?t 2008, 13h45, je re-d?colle de LAX, direction Chicago, j'esp?re qu'il n'y aura pas d'autres probl?mes. Dans le fond, je suis confiant, je le sens pas mal celui-l?.

Jeudi 28 ao?t 2008, 13h40, le commandant de bord annonce au micro qu'ils viennent de retrouver le propri?taire de l'engin nous immobilisant ? notre place de parking.

Jeudi 28 ao?t 2008, 13h15, le commandant de bord annonce que nous ne pouvons pas quitter notre place de parking car un v?hicule a?roportuaire est gar? au cul de l'avion, personne n'a les cl?s de ce camion et le chauffeur a disparu.

Jeudi 28 ao?t 2008, 11h15, une personne du staff d'American Airlines nous annonce que l'avion (un MacDonnell Douglas 82) dont nous venons de descendre est "out of service". Il va falloir embarquer dans un autre avion, j'accueille plut?t bien cette nouvelle. Je pr?f?re autant ne pas remettre les pieds dans un truc volant d?fectueux.

Jeudi 28 ao?t 2008, 11h00, atterrissage ? LAX dans une atmosph?re un peu lourde. Il fait une chaleur ?pouvantable dans la cabine. Le commandant de bord nous en dit un peu plus une fois au sol. Le syst?me de pressurisation de la cabine ne fonctionne pas, l'avion ne pouvait pas voler au-dessus de 10 000 pieds. Le commandant a tent? ? 2 ou 3 reprises de passer de 8 000 ? 10 000 pieds mais les alarmes se d?clenchant ? chaque fois que le plafond de 10 000 pieds ?tait atteint, il n'a pas eu d'autres choix que de revenir se poser ? notre point de d?part.

Jeudi 28 ao?t 2008, 10h50, le commandant de bord prend le micro : "Hi folks, your captain speaking... I am sorry, we are experiencing some troubles with the pressurization system, I am going back to L.A.". A partir de cet instant, la temp?rature de la cabine se met ? augmenter significativement.

Jeudi 28 ao?t 2008, 10h45, cela fait 20 minutes que nous avons d?coll?. Nous entamons une deuxi?me boucle compl?te au-dessus des montagnes d'Hollywood, ?a me semble bizarre. Nous ne volons pas haut. L'avion semble alterner mont?es et descentes depuis 5 minutes, je peux encore d?tailler le trafic automobile au sol.

Jeudi 28 ao?t 2008, 10h25, d?collage de l'a?roport de Los Angeles ? destination de Chicago o? m'attend une correspondance pour Paris.

Jeudi 28 ao?t 2008, 6h45, dans notre chambre d'h?tel sur Whitley Avenue ? l'angle d'Hollywood Boulevard, je sors de la douche et m'appr?te ? boucler mon sac une derni?re fois avant le retour ? la maison. Il n'y a pas grand monde dans les rues, le jour est d?j? l?, Los Angeles fait moins peur au petit matin d'un jour de semaine que dans la torpeur d'une nuit d'?t?.

Mercredi 27 ao?t 2008, 22h00, l'?pouse du patron (une femme originaire des Charentes) de la pizzeria Stefano's - Two guys from Italy, comme il est ?crit sur sa devanture - sur Hollywood Boulevard nous apprend qu'Erik Estrada alias Poncherello dans la s?rie CHiPs fut un habitu? des lieux pendant quelques ann?es. On ne pouvait pas mieux ponctuer notre aventure. Nous venons de terminer une heure de "cruising" sur Mulholland Drive ? dominer les lueurs de la ville et voil? qu'? pr?sent nous sommes ? la cantine de Monsieur Poncherello... c'est mythique.



Ils restent encore 3 semaines ? remonter de la sorte pour revenir ? Chicago, notre point de d?part. Je vais vous relater les grandes lignes de notre ?pop?e sur la Route 66 ainsi que nos petites excursions hors du circuit impos? (i.e. le Grand Canyon et Las Vegas). Please, hold the line !